ABOLITION DU POSTE DE MINISTRE RESPONSABLE DE LA FEDNOR : UN SIGNE INQUIÉTANT POUR LE NORD DE L’ONTARIO

Le Parti libéral fédéral a déposé un projet de loi (C-24) qui vise à éliminer le poste de ministre responsable de l’Initiative fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario (FedNor). Cette décision de bâillonner les voix du Nord de l’Ontario va encore plus loin que ce qu’avaient fait les conservateurs, qui, au moins, avaient accordé à cette région un ministre dédié au dossier.

 

Cette décision offre aussi un contraste saisissant avec les promesses électorales des libéraux et montre bien la diminution de l’engagement du gouvernement envers le Nord de l’Ontario. C’est ce qu’en dit le porte-parole du NPD pour la FedNor, Charlie Angus (Timmins-Baie James).

 

« Lors de la dernière élection, les libéraux ont dit que le Nord de l’Ontario devait voter pour quelqu’un qui le représenterait au Cabinet. Nous découvrons maintenant que nous perdrons notre seul ministre à temps plein, déplore M. Angus. Qu’est-il arrivé à tous ces députés libéraux qui ont promis de défendre le Nord de l’Ontario à Ottawa? »

 

En plus de supprimer le poste de ministre responsable de la FedNor et de maintenir les compressions de Stephen Harper dans le financement et la dotation de cette initiative, il a été récemment confirmé que les libéraux annuleront le financement du programme Large bande pour deux ans dans le Nord de l’Ontario. Selon Charlie Angus, le message est clair : le gouvernement libéral ne fait rien pour l’économie du Nord de l’Ontario.

 

« Nous sommes fatigués d’être le parent pauvre du pays, d’être la seule région sans agence indépendante. Et maintenant, voilà que nous perdons notre ministre, a ajouté M. Angus. Je peine à comprendre pourquoi les libéraux ne voient pas que la croissance de notre économie profiterait non seulement au Nord de l’Ontario, mais à l’ensemble du pays. Il faut revenir sur ces décisions néfastes et faire de FedNor une agence indépendante. »