DES DOCUMENTS INTERNES MONTRENT QU’UNE RÉORGANISATION S’IMPOSE À FEDNOR

Charlie Angus, presse le gouvernement libéral d’expliquer pourquoi il tarde à agir pour reconstruire FedNor après des années de compressions par les conservateurs. Selon des documents internes, les employés de FedNor sont démoralisés et frustrés par le manque de leadership institutionnel. C’est là le constat d’un sondage interne mené auprès des fonctionnaires fédéraux en 2014 qui révèle l’existence de problèmes étendus à l’échelle de l’organisation. Les résultats de cet examen interne sont troublants.

 

« FedNor joue un rôle essentiel en favorisant le développement économique dans le Nord de l’Ontario. Le rapport indique que le travail des employés est entravé par un budget insuffisant, de récentes compressions et le manque d’efficacité dans la prise de décisions aux échelons supérieurs. »

 

Le nombre des employés de FedNor qui considèrent l’organisme comme un excellent milieu de travail a chuté, de 84 % en 2008 à 30 % en 2014. Ce nombre est inférieur de 40 % au résultat moyen de 71 % à Industrie Canada. Le député Angus a interpellé le ministre Bains à propos de l’indifférence apparente du gouvernement libéral à l’égard de l’importance de FedNor pour les collectivités du Nord.

 

« Le gouvernement actuel n’a pris aucune mesure pour rétablir le budget de FedNor après les récentes réductions, ni pour faire de FedNor un organisme autonome. La question est maintenant de savoir comment le ministre répondra à ce rapport cinglant. »

 

Le gouvernement libéral n’a rien fait pour rétablir les 26 millions de dollars retranchés du budget de FedNor au cours des dernières années. Les néo-démocrates exercent aussi des pressions pour que FedNor soit constituée en agence de développement économique autonome, pour des raisons d’indépendance, de transparence et de responsabilisation accrue.