LE BUDGET FÉDÉRAL IGNORE LES SOINS PALLIATIFS

Le gouvernement étant sur le point de légiférer sur les soins de fin de vie, les néo‑démocrates ont été étonnés de constater l’absence de fonds fédéraux pour les soins palliatifs dans le budget de cette année. Après toutes les pressions exercées par les néo-démocrates pour faire inclure les soins palliatifs dans le rapport de la majorité libérale au sein du Comité mixte conjoint sur l’aide médicale à mourir, le député de Timmins—Baie James Charlie Angus a été consterné de voir que ce budget ne donne pas suite à ces recommandations concrètes.

 

« Au cours de la dernière législature, presque tous les députés, y compris l’actuel premier ministre, se sont levés pour appuyer ma motion concernant l’adoption d’une stratégie pancanadienne en matière de soins palliatifs et de fin de vie. J’ai été estomaqué de constater que le budget libéral n’inclut aucun financement ni annonce à l’égard d’une solution aussi sensée. Je demeure toutefois optimiste, et je continuerai de faire pression pour que les choses bougent au cours des prochains mois. » 

 

Les soins palliatifs font partie intégrante de toute approche globale en matière de soins de fin de vie, compte tenu surtout du vieillissement de la population canadienne. M. Angus a récemment présenté en détail les mesures que les néo-démocrates réclament en matière de soins palliatifs dans la motion M-46*. Étant donné l’absence de fonds pour la santé dans le budget fédéral, comment s’étonner toutefois que les soins palliatifs n’y figuraient pas.

 

« Dans ce budget fédéral, le Parti libéral a presque totalement oublié le rôle fédéral en santé. Je suppose que l’oubli des soins palliatifs n’a pas de quoi surprendre, puisque les libéraux ont complètement oublié aussi leur promesse électorale de consacrer 3 milliards de dollars aux soins à domicile. »

 

*http://www.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?Pub=NoticeOrder&Mode=1&Parl=42&Ses=1&File=7&Language=F