LES SOINS PALLIATIFS DOIVENT FAIRE PARTIE DES SOINS DE FIN DE VIE

Le parlement précédent a appuyé la motion du député néo-démocrate Charlie Angus, visant à établir une stratégie pancanadienne de soins palliatifs, mais le gouvernement conservateur n’est pas passé à l’action. En prévision de la nouvelle loi sur les soins de fin de vie, les néo-démocrates réitèrent leurs demandes en faveur d’une action fédérale en matière de soins palliatifs, telles que présentées dans la motion M-46 récemment déposée.

 

« Nous avons tous perdu un membre de notre famille ou un être cher. C’est pour cela que les soins de fin de vie touchent tous les Canadiens et qu’ils ont des répercussions sur toutes les familles, a déclaré Charlie Angus, député néo-démocrate. Il est évident que nous avons besoin de meilleurs soins palliatifs et c’est pour cette raison que les néo-démocrates pressent le gouvernement d’agir. »

 

Les soins palliatifs font partie intégrante de toute réponse complète en matière de soins de fin de vie, en raison surtout du vieillissement de la population canadienne. C’est pourquoi en plus de leur motion, les néo-démocrates se sont battus pour intégrer les soins palliatifs au rapport du Comité mixte sur l’aide médicale à mourir et en ont fait une partie fondamentale de leur rapport complémentaire.

 

« Le traitement réservé aux Canadiens durant leurs derniers jours se répercute profondément sur notre façon d’aborder les soins de fin de vie, a déclaré le député Don Davies, porte-parole néo démocrate en matière de santé. Quand nous avons de bonnes options de soins palliatifs, nous pouvons soulager les familles de nombreux fardeaux pour qu’elles puissent vivre ces moments difficiles avec confiance et sensibilité. »

 

 

http://www.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?Pub=NoticeOrder&Mode=1&Language=E&Parl=42&Ses=1&File=7