M. ANGUS PRÉSENTERA UN PLAN D’ACTION NATIONAL POUR LA PRÉVENTION DU SUICIDE AU SOMMET D’URGENCE À MUSHKEGOWUK

Charlie Angus fera connaître les détails d’un plan d’action national pour la prévention du suicide lors du sommet d’urgence du Conseil tribal de Mushkegowuk, qui se tient jeudi à Timmins. Il l’a élaboré à la demande des dirigeants des régions qui pressent le gouvernement fédéral de saisir la gravité de l’épidémie du suicide au Canada.

 

M. Angus affirme qu’il est temps que le gouvernement fédéral intervienne.

 

« Tous les jours, toutes les semaines, nous perdons des jeunes dans le Nord. Les dirigeants dans le territoire visé par le Traité no 9 travaillent sans relâche pour enrayer l’épidémie. Nous avons besoin que le gouvernement fédéral intervienne énergiquement pour éliminer cette menace qui pèse sur les communautés autochtones et non autochtones du Canada. »

 

Après sa rencontre avec les parties concernées de Mushkegowuk et autres acteurs, M. Angus présentera le plan d’action national afin que le Parlement en débatte. Le plan adopte une approche gouvernementale pancanadienne sur la prévention du suicide et donnerait lieu à la mise sur pied d’un programme national de surveillance de la santé publique. Il énonce aussi un engagement envers les priorités établies par les organismes autochtones représentatifs, les lignes directrices sur les bonnes pratiques en matière de prévention et de soins ainsi que les normes nationales de formation et les outils de connaissance des médias.

 

Le Canada figure parmi une poignée de pays développés dépourvus d’un plan d’action nationale de lutte contre le suicide. Au Québec, une stratégie de prévention globale a fait baisser d’un tiers le taux de suicide dans la province, et de plus de moitié le taux de suicide chez les jeunes.

M. Angus annonce qu’il lancera un débat national qui amènera les gens à discuter de ce problème.

 

« Je parcourrai le pays pour engager le débat avec les gens. Si nous travaillons ensemble, nous pourrons changer les choses. »