ON REND HOMMAGE AU HÉROS D’UN COMMANDO D’ÉLITE À TIMMINS

Aujourd’hui, on a rendu hommage à Gérard Laflèche, de Timmins, pour les services éminents qu’il a rendus au sein des Diables noirs, que tous craignaient pendant la Deuxième Guerre mondiale. M. Laflèche faisait partie du détachement de la Première Force de service spécial (PFSS), un groupe formé de volontaires canadiens et américains. L’homme de 96 ans a reçu la Congressional Gold Medal du gouvernement américain.

 

Charlie Angus, affirme que M. Laflèche mérite d’être honoré par les Canadiens et les Américains. « Lorsque le monde avait besoin de héros, Gérard s’est proposé, faisant preuve d’un courage et d’une vaillance extraordinaires. Nous ne saurions le remercier suffisamment. »

 

Des membres de la PFSS se sont rendus à Washington en février pour recevoir la médaille, et des cérémonies ont eu lieu dans tout le Canada pour les personnes pour qui il était impossible d’y assister.

 

Selon Charlie Angus, M. Laflèche ne s’est jamais vanté de son travail, même si l’héroïsme de la PFSS a fait l’objet de nombreux films de guerre. « Quiconque va servir et défendre son pays sait qu’il est fort probable qu’il ne pourra jamais rentrer chez lui. Ces gars-là ont donné leur vie pour ces missions suicide afin d’être en mesure d’aller jusqu’au bout de leur mission et de sauver leurs camarades. »

 

La PFSS, qui n’a jamais perdu une bataille, constituait l’un des rares commandos que les Allemands craignaient. Ses membres doivent leur surnom de « Diables noirs » au fait qu’ils attaquaient la nuit et se peignaient le visage en noir avec du cirage à chaussures.

 

Ces personnes faisaient partie d’une unité de commandos d’élite dans laquelle se retrouvaient des Américains et des Canadiens. Elles avaient été choisies et entraînées pour être la crème de la crème.

 

M. Angus n’a pu quitter Ottawa pour se rendre à la cérémonie d’aujourd’hui. Cependant, le directeur des communications, Dale Tonelli, a parlé en son nom et a remis un parchemin à M. Laflèche.