PRIX DE JUSTICE SOCIALE DÉCERNÉ AU DÉPUTÉ ANGUS PAR LE CENTRE MUSULMAN ANATOLIA

Charlie Angus a reçu le prix « Voice for the Voiceless » (Porte-parole des sans-voix) du Centre musulman Anatolia de Mississauga. Le prix lui a été remis lors d’un souper spécial auquel ont participé des représentants des communautés chrétiennes, juives, baha’ies, hindoues et sikhes. M. Angus a été reconnu pour son travail de défenseur des droits dans des dossiers comme la prévention du suicide, les soins palliatifs, les problèmes touchant les jeunes autochtones ainsi que pour son travail de protection de l’environnement.

 

M. Angus s’est dit honoré d’être reconnu par la communauté musulmane de Mississauga.

 

« J’ai énormément de respect pour le sens aigu de solidarité et d’engagement envers la justice sociale dont fait preuve la communauté musulmane au Canada. Je me sens très à l’aise avec ses membres, car j’ai appris moi aussi, dans ma tradition confessionnelle, qu’il est important d’aider les pauvres et de défendre les personnes marginalisées. »

 

M. Angus était l’un de plusieurs dirigeants dont le travail a été reconnu. Bernie Farber, ancien chef du Congrès juif canadien, a également reçu un prix. Cette activité a été tenue dans le cadre des célébrations du ramadan.

 

M. Angus a dit à la foule que tous les politiciens devraient être vus comme les porte-parole des sans-voix dans notre société.

 

« Lorsqu’on brigue un mandat politique, c’est pour servir le public. Nous sommes appelés à devenir les porte-parole des personnes sans voix, à créer des ponts qui rapprochent les gens plutôt que d’ériger des murs qui les divisent. La politique doit avoir pour but de créer un sentiment d’appartenance à la collectivité et de renforcer ce sentiment. Ce prix est pour moi un rappel que ces valeurs doivent toujours orienter mes actions. »