RÉDUCTIONS D’IMPÔT PROPOSÉES PAR LES LIBÉRAUX : QUI PENSEZ-VOUS EN BÉNÉFICIE ET QUI EN PAYE LA NOTE?

Un premier obstacle se pose pour le premier ministre Justin Trudeau qui a promis de faire du Canada une société plus juste. Les mesures proposées pour réduire les impôts pour la classe moyenne laissent pour compte deux tiers des Canadiens. Ce sont les gens qui se portent très bien financièrement qui vont en profiter. Ainsi, les personnes qui gagnent entre 90 000 $ et 200 000 $ auront droit à une réduction d’impôt, et celles qui font entre 40 000 $ et 50 000 $ n’auront rien.

 

Le député de Timmins—James Bay Charlie Angus estime que M. Trudeau a une étrange perception de la classe moyenne qui tire le diable par la queue.

 

« Si vous êtes députés,vous bénéficierez d’un bel allègement fiscal. Par contre, si vous êtes un travailleur de la construction ou une caissière, vous n’aurez rien, si ce n’est la facture. En quoi cela est-il juste? »

 

M. Angus signale que le plan des libéraux portera un dur coup aux recettes du gouvernement.

 

« M. Trudeau a promis qu’un impôt imposé aux 1% les plus riches paierait pour ce cadeau, qui s’adresse en réalité seulement à classe moyenne supérieure. Or, si on fait les calculs, il manque plus d’un milliard de dollars. Les libéraux ne savent tout simplement pas compter. Le gouvernement offre donc aux fortunés un allègement fiscal aux dépens des riches, mais ce sont les Canadiens moyens qui vont payer la note. »

 

Les néo-démocrates demandent un allègement fiscal pour les contribuables moyens afin de réduire le coût de la vie pour les familles.